Vigilance face aux arnaques sur les teneurs en cannabidiol !

Publié le : 30/07/2019 18:36:39
Catégories : Actualité du CBD

Bon nombre d’entre vous êtes probablement à la recherche de fleurs aux taux de CBD les plus élevés possibles, pensant qu’il s’agit d’un gage de qualité. Et pourtant, les lois biologiques s’appliquent aux teneurs en cannabidiol dans la plante. Soyez vigilants face aux arnaques commerciales ! Vous allez comprendre cela très simplement avec la notion de ratio entre le THC et le CBD.

Les taux de CBD dépendent de ratios

Vous avez probablement déjà entendu parlé du ratio THC:CBD, en ce qui concerne les produits à base de chanvre. Il s’agit de la teneur en CBD, que contiendra ce produit, par rapport à son taux en THC. Ces deux molécules sont liées entre elles. Les principes biologiques permettent un ratio maximum de 1:25.

Les breeders effectuent des croisements génétiques entre différentes variétés de plantes de cannabis, pour obtenir des hybrides aux teneurs diverses et variées en cannabinoïdes. A ce jour, les meilleurs d’entre eux ne parviennent pas à obtenir, pour les fleurs de CBD, plus de 25% de cannabidiol pour 1% de THC.

Quant aux produits dérivés à base de CBD, ce principe ne s’applique pas, puisqu’il s’agit de substances réalisées à base d’extraction de cannabinoïdes.

N’oublions pas que la loi européenne n’autorise, à la consommation, que des sommités fleuries avec une teneur en THC inférieure à 0,2%. Les bourgeons vendus dans le commerce, qui respectent cette législation, ne peuvent donc pas contenir théoriquement plus de 5% de CBD.

Et pourtant, certains revendeurs mettent en avant des taux incroyablement élevés en cannabidiol.

 

De quelles astuces usent les vendeurs pour afficher des taux de CBD aussi élevés ?

Il vous arrive sûrement d’être surpris, voir même enthousiasmé, par les teneurs hors norme que présentent certaines fleurs de CBD. Mais alors comment certains détaillants peuvent-ils afficher des valeurs dépassant parfois les 20% de cannabidiol ?

Il arrive, d’une part, que certains vendeurs peu scrupuleux affichent tout simplement des valeurs bien plus élevées que la réalité. Ceux-ci ne sont donc pas en mesure de fournir un certificat à leur client, puisque celui-ci démontrerait des valeurs toutes autres.

D’autre part, les analyses peuvent s’avérer truquées. Le revendeur vaporise alors du CBD soluble sur les fleurs avant l’analyse au laboratoire. Il présentera ainsi des taux élevés sur son certificat. Mais par soucis d’économie, les fleurs vendues aux clients disposeront de quantité en CBD bien moins généreuses.

Enfin, une pratique qui se révèle plutôt fréquente, est la commercialisation de fleurs boostées. Des isolats de CBD sont alors vaporisés sur les bourgeons pour augmenter sa teneur en cannabidiol. Un isolat est une extraction pure du cannabidiol, qui se trouve isolé des autres cannabinoïdes. Il se présente en général sous forme de poudre, les cristaux de CBD.

Ceux-ci sont d’abord mélangés à de l’éthanol avant d’être pulvérisés sur les fleurs.

On est loin des produits naturels et biologiques. Pour des raisons commerciales, bien évidemment, ces détaillants jugent le produit sans danger…

 

Vigilance face aux arnaques du cannabidiol !

Il faut rester vigilant pour ne pas se faire duper par toutes ces offres commerciales, des plus alléchantes. Mais il existe, heureusement, bons nombres de détaillants, soucieux d’offrir un produit de qualité à sa clientèle. Leurs fleurs ne sont pas dénaturées et cultivées dans le respect de l’environnement, sans ajout de produits chimiques.

 

Rédaction du texte par : Céline

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Follow us on Facebook