Le potentiel du cannabidiol pour agir contre la douleur

Publié le : 24/08/2019 16:01:44
Catégories : Actualité du CBD

Près de 20 millions de Français souffriraient de douleurs chroniques résistantes aux traitements. Cela représente environ 30% de la population adulte. Diverses études se penchent, à présent, sur le potentiel du CBD à soulager diverses formes de douleurs. Des chercheurs canadiens ont identifié le processus d’action du cannabidiol.

Le CBD principalement consommé pour soulager les douleurs chroniques

Le CBD, encore quasiment inconnu il y a quelques années, commence doucement à intéresser le monde médical. Cette molécule ne présente pas d’effets psychotropes, contrairement au THC et présenterait, entre autres, des propriétés antalgiques.

Une étude a été réalisée aux Etats-Unis, d’octobre 2017 à janvier 2018, auprès de consommateurs de cannabidiol, pour déterminer qui, comment et pourquoi ces personnes utilisent cette molécule. Le sondage a été réalisé à l’aide d’un questionnaire structuré, les participants répondant par oui, non ou par des réponses à choix multiples. Près de 62% des individus déclarent consommer du CBD pour soulager un état pathologique. Les 5 principales raisons d’utilisation était la douleur chronique, puis les douleurs articulaires, l’anxiété, la dépression et les troubles du sommeil. Parmi les personnes interrogées, 36% considèrent que la molécule soulage « très bien » leur problème et 4,3% déclarent « pas très bien ». Les scientifiques s’enthousiasment de la poursuite des recherches pour mieux déterminer tout le potentiel thérapeutique.

En 2017, l’académie américaine de médecine publie son rapport quant aux effets bénéfiques sur diverses pathologies.

En France les avis divergent quant à l’efficacité du CBD.

Selon le président du fonds Actions Addictions, Michel Reynaud il est prouvé que le cannabidiol possède des propriétés antalgiques.

Le Pr Serge Perrot, président de la Société française d’étude et de traitement de la douleur, déclare, quant à lui, que les effets sur les douleurs s’avèrent plutôt modestes. Mais l’anxiété et les troubles du sommeil se trouvent réduits chez ces personnes, ce qui améliore leur état général.

Les mécanismes d’action du CBD

Au Canada, des scientifiques auraient identifié le mécanisme d’action du cannabidiol. Une étude a été réalisée par le Dre Gabriella Gobbi et son équipe, au sein de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) à Montréal. Les résultats ont été publiés dans la revue Pain (The Journal of the International Association for the Study of Pain).

Le CBD, contrairement au THC, n’agit pas directement sur les récepteurs CB1 du système endocannabinoïde. Mais il a une affinité avec d’autres récepteurs comme le 5-HT1A impliqué dans divers processus, comme celui de l’anxiété et la transmission d’un neurotransmetteur, la sérotonine. Le CBD active également le récepteur TRPV1 qui intervient au niveau de la perception de la douleur.

Les recherches se sont portées également sur le dosage nécessaire pour bénéficier de façon sécuritaire, de propriétés antalgiques et anxiolytiques. Au niveau d’une douleur chronique chez des modèles animaux, de faibles doses de cannabidiol, durant 7 jours, se sont révélées efficaces.

Le Dre Gobbi considère ces résultats comme une avancée et possibilité de traitement sécuritaire. Le CBD pourrait être une alternative aux opioïdes, pour soulager les douleurs chroniques, tels les maux de dos, la névralgie sciatique ou dans le cadre de diverses maladies comme le cancer, le diabète.

Le potentiel du cannabidiol, les recherches avancent doucement…

Le CBD intéresse depuis quelques années de plus en plus les scientifiques, de par sa popularité et ses diverses propriétés bénéfiques.

Mais il existe malheureusement, à ce jour, peu d’études cliniques sur cette molécule. Les expériences se pratiquent surtout en laboratoire sur des animaux. Les données quant à l’efficacité du cannabidiol sur les humains restent encore limitées. Les études doivent se poursuivre pour identifier plus précisément tout le potentiel de cette molécule. Le Dre Gobbi a d’ailleurs obtenu une subvention pour approfondir les propriétés pharmacologiques du CBD.

Rédaction du texte par : Céline

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Follow us on Facebook