Le CBD peut-il soulager les symptômes du syndrome prémenstruel ?

Publié le : 08/01/2020 13:04:12
Catégories : Actualité du CBD

De nombreuses femmes éprouvent des inconforts quelques jours avant les règles. Mais divers symptômes peuvent se révéler accablants et handicapants, chez certaines d’entre elles. Il s’agit du syndrome prémenstruel qui s’avère particulièrement complexe à soulager. Voyons comment le CBD pourrait venir en aide face au SPM.

Qu’est-ce que le SPM ?

Le syndrome prémenstruel ou SPM se manifeste 1 à 2 semaines avant l’arrivée des règles, par différents symptômes d’ordre physique ou émotionnel. Ceux-ci disparaissent à la survenue des menstruations, voire quelques jours plus tard. Leur intensité et leur durée varient fortement d’une femme à l’autre.

Près de 75% des femmes se plaignent de diverses affections. Les activités quotidiennes s’avèrent perturbées chez 20 à 30% des femmes atteintes de symptômes intenses et handicapants. 2 à 6% d’entre elles sont affectées par un trouble dysphorique prémenstruel (TDP). Celui-ci se caractérise par des manifestations psychologiques très fortes.

Plusieurs symptômes peuvent être ressentis de façon plus ou moins intense :

-          Des maux de tête, migraines

-          Des troubles du sommeil

-          Des crampes abdominales

-          Une diminution du désir sexuel

-          Des douleurs dans le bas du dos

-          Des jambes lourdes et algiques

-          Une fatigue intense

-          Une tension mammaire : seins douloureux, gonflés et tendus

-          Une poussée d’acné

-          Des troubles digestifs : diarrhée, constipation, nausées, vomissements, gonflement du bas-ventre

-          Des troubles alimentaires

-          Des troubles émotionnels : anxiété, irritabilité, humeur instable, état dépressif, problèmes de concentration

Le SPM peut également accroître les symptômes d’autres maladies comme les crises d’épilepsie, d’asthme, les allergies, migraines, douleurs chroniques.

Les traitements mis en place fonctionnent pour certaines femmes et se révèlent totalement inefficaces pour d’autres. Des millions de femmes subissent alors une véritable lutte mensuelle.

La qualité de vie des personnes qui en sont victime se trouve fortement altérée au niveau familial, social, affectif, au travail…

Des méthodes alternatives sont également conseillées et pourraient apporter leur soutien. Il s’agit d’une bonne hygiène de vie, de l’exercice physique, un sommeil réparateur, la gestion du stress, diverses thérapies de relaxation, méditation…

Les causes du syndrome prémenstruel sont encore mal connues. On sait qu’il est lié aux cycles menstruels et à la fluctuation de 2 hormones, l’œstrogène et la progestérone. Celles-ci pourraient également entraîner une perturbation de neurotransmetteurs, dans le cerveau, comme la sérotonine.

CBD une aide contre syndrome prémenstruel

Le CBD peut-il apporter une aide face au SPM ?

L’utilisation du chanvre en gynécologie remonte au XVIe siècle, selon divers textes médicaux chinois. Il fut prescrit à la reine Victoria d’Angleterre pour calmer ses règles douloureuses.

Comment le CBD pourrait-il alors venir en aide aux femmes, étant donné l’étendue des troubles ? Au risque de vous décevoir, le CBD ne traitera pas de façon directe et globale le syndrome prémenstruel.

Mais il pourra apporter un soulagement au niveau de divers symptômes.

  1.        Stress, anxiété, état dépressif

Les troubles émotionnels et psychologiques sont fréquemment présents lors du SPM et peuvent s’avérer particulièrement pesants.

Le CBD va agir indirectement sur certaines activités cérébrales.

Une enquête de 2015 met en évidence le potentiel du cannabidiol sur divers troubles de l’anxiété. L’investigation consista à rassembler les articles en anglais publiés jusque 2015, dans différentes bases de données officielles. 49 études concernant l’anxiété et le stress ont été décortiquées. Celles-ci démontrent de manière concluante l’efficacité du CBD pour réduire les comportements anxieux.

Selon un autre essai, un effet antidépresseur est démontré chez des souris suisses, probablement par l’activation des récepteurs 5-HT (1A).

On pense aussi que le taux de sérotonine est affecté par les fluctuations hormonales. Le CBD quant à lui déclenche la libération de ce neurotransmetteur et peut agir sur la gestion des humeurs.

  1.        La douleur et l’inflammation

Une enquête a été réalisée en 2018 auprès des utilisateurs de CBD, aux Etats-Unis. Il en résulte que 62% d’entre eux l’emploie pour traiter un problème médical. Les trois principales causes sont la douleur, puis l’anxiété et la dépression.

Un article paru dans le Journal of Experimental Medicine suggère que le cannabidiol supprime de manière significative la douleur inflammatoire chez les rongeurs.

En 2018, les effets anti-inflammatoires du CBD et des terpènes du chanvre sont mis en évidence dans une étude publiée dans The journal of Cannabis and Cannabinoid Research.

  1.        Le sommeil

Une analyse a été publiée, début 2019, dans The Permanente Journal, une revue des sciences médicales. Celle-ci démontre que le CBD pourrait venir en aide aux individus qui souffrent de problèmes de sommeil, sur le court terme. Les scores de sommeil étaient améliorés chez 66,7% des patients au cours du premier mois, mais ont fluctué par la suite.

D’autres recherches éditées en 2017 suggèrent que le CBD présenterait un potentiel thérapeutique dans le traitement de l’insomnie.

Selon le Professeur et neurochirurgien à l’Université de Pittsburg, Joseph Maroon, le cannabidiol pourrait aider certains individus à mieux dormir. Visiblement, il soulagerait l’anxiété et la douleur qui perturbent l’endormissement et le sommeil. Selon lui, la molécule se présente comme une alternative naturelle, sûre et sans accoutumance.

  1.        Les troubles digestifs, les nausées et vomissements

Divers rapports évoquent un effet bénéfique des cannabinoïdes dans les troubles gastro-intestinaux ainsi que des propriétés antiémétiques. Ce qui n’est pas surprenant puisqu’un niveau élevé d’endocannabinoïdes ont été découverts dans le tube digestif, selon des recherches de l’Université de Naples.

  1.        L’acné

Le CBD expose un potentiel thérapeutique prometteur dans le traitement de l’acné par de puissants effets combinés. Cette alternative encourageante a été dévoilée par des analyses éditées dans The Journal of Clinical Investigation, en juillet 2014.

Le syndrome prémenstruel au cas par cas…

Il n’existe malheureusement pas de traitement unique et global pour le SPM au vu de l’étendue des symptômes rencontrés. Le profil génétique diffère d’une femme à l’autre et les thérapeutiques s’appliquent au cas par cas, avec des résultats bien divergents. Le CBD, quant à lui, pourrait soulager certaines des manifestations. Mais la recherche n’est qu’à ses débuts au sujet de cette molécule et chaque individu ne possède pas la même réceptivité. D’autres essais randomisés et contrôlés sont encore nécessaires pour apporter une orientation clinique précise.

Rédaction du texte par : Céline

Partager ce contenu

hello